Macro-influenceurs, micro-influenceurs, nano-influenceurs, qui choisir pour représenter sa marque ?

Avant de détailler les différents types d’influenceurs qui existent, petit rappel de la définition d’un influenceur, également appelé socionaute influent.
Un influenceur est une personne qui dispose d'un compte sur un média social et qui diffuse régulièrement du contenu (texte, vidéo…) à une communauté fidèle. Cette personne dispose d'un capital social élevé qui fait d'elle un prescripteur auprès de sa communauté.
Très prisés par les marques, les influenceurs permettent de créer une réelle relation de proximité et de confiance entre ces dernières et leurs clients. Passer par la voix des influenceurs leur permet également d’avoir plus de crédibilité, en effet, il est plus facile de croire les dires du youtubeur que l’on suit régulièrement plutôt qu’un acteur dans une publicité !

Comment s’y retrouver dans la jungle des influenceurs ?
Aujourd’hui, les avancées technologiques permettent à quiconque disposant d’un téléphone et d’une connexion internet de se prétendre « influenceur ». Alors comment s’y retrouver ?
Première solution, la plus évidente : le nombre de fans !
La logique veut que plus un youtubeur, instagrameur ou autre… a des fans, plus il est influent… et bien ce n’est pas forcément le meilleur indicateur ☺
Cet indicateur qui était vrai il y a encore peu ne l’est plus vraiment. Ce qu’il faut absolument regarder, c’est l’engagement de la communauté !

L’engagement de la communauté plus important que la taille de la communauté !
Les influenceurs ayant de nombreux fans mais peu de likes, partages, commentaires… apportent moins à des marques en terme de visibilité et de transformation de prospects en clients, qu’un influenceur avec une petite communauté mais très active.

Comment catégoriser les influenceurs ?
Les chiffres ci-dessous font souvent foi dans la profession.
- Le nano-influenceur : moins de 1 000 abonnés
- Le micro-influenceur : entre 1 000 et 150 000 abonnés
- Le macro-influenceur : plus de 150 000 abonnés
On parle aussi parfois de méga-influenceurs pour ceux qui ont plus de 500 000 abonnés.

Comment choisir le type d’influenceur qui va représenter une marque ?
Avant tout, bien évidemment, choisir un influenceur dans son domaine d’activité (beauté, luxe, voyage, lifestyle…).
Après, entre les différents types d’influenceurs, il faudra prendre en compte différents critères :

- L’objectif de la campagne d’e-réputation : faire connaître sa marque ? Accompagner son lancement ? Annoncer un événement ? Elargir sa cible ? Soigner sa réputation ? …
Toucher une cible BtoB ou BtoC ?
En fonction de l’objectif, il conviendra de choisir, soit un influenceur de masse, soit un influenceur plus confidentiel.

- Le budget : Il existe 3 grandes catégories d'influenceurs : ceux qui demandent une contrepartie financière, ceux qui demandent une contrepartie en nature, en avantages et ceux qui ne demandent rien.
Pour les influenceurs qui demandent une contrepartie financière : certains vont vouloir de petites sommes, là ou d'autres vont en demander de plus importantes.
Une deuxième catégorie d'influenceurs va juste demander à pouvoir garder les produits ou de pouvoir les offrir à leurs fans ou, dans le cadre d’un service, d’avoir un code promo à offrir à ces derniers.
Enfin, certains, avec une âme journalistique prononcée, ne demandent pas de contrepartie et n’écrivent que s’ils sont vraiment convaincus par le produit ou service de la marque.
Ces critères, vous l'aurez compris, sont généralement liés à la taille de la communauté, un macro-influenceur, demandera un budget conséquent à l’inverse d’un nano-influenceur.

Ce sont là les deux principaux critères qui vont permettre de savoir vers quel type de socionautes se tourner. Après, d’autres critères rentrent également en ligne de compte tels que sa réputation, les marques avec lesquelles il a déjà collaboré, son univers, sa cible, l’engagement de ses fans…

En résumé, ce qu’il est primordial de retenir c’est qu’il faut avant tout accorder de l’importance à l’engagement de la communauté plutôt qu’à sa taille ;)

Cet article vous a donné envie de mettre en place une campagne d’e-réputation auprès des influenceurs ? Contactez-moi !

A lire également, un article sur le statut juridique des influenceurs.

Posté le:

Communication