Communication

INFOGRAPHIE
Comment bien structurer son plan de communication !


En tant qu’indépendante, j’avoue m’être longtemps posé la question sans trop savoir s’il y avait un réel intérêt. Et si tel était le cas, quel type de réseau intégrer car il en existe pléthore !

Aujourd’hui, je ne vais aborder que 2 principaux types de réseaux :
- les réseaux d’affaires à buts commerciaux où l’intérêt principal est de faire du business, du commerce
- les réseaux professionnels d’échanges / de partage où l’intérêt principal est de créer une véritable communauté dans un secteur d’activité précis

LES RÉSEAUX D'AFFAIRES :
Les +
Les réseaux à buts commerciaux, type BNI, OptimRezo... s’avèrent très intéressants lorsqu’on débute une activité car ils permettent de générer du chiffre d’affaires assez rapidement et de se créer un véritable réseau.
Quand personne ne vous connaît, quand toutes les preuves restent à faire, quand vous n’avez pas encore de références à donner, ce type de réseau est idéal car il fait fi de votre background et se concentre surtout sur le travail effectué, les missions obtenues via le réseau.

Les –
Le coût d’entrée de ces réseaux reste assez important, et quand on débute son activité, il est souvent compliqué de dépenser une telle somme.
De plus, ces réseaux sont assez chronophages, les réunions sont souvent hebdomadaires et même si elles ne sont pas obligatoires, il est « vivement recommandé » d’y assister. A noter également que ces réseaux incitent aux rencontres en face à face, aux déjeuners en tête à tête… C’est d’autant plus de temps à consacrer au réseau. Il est donc nécessaire de réserver, dans son planning, un certain nombre d’heures au réseautage avec le groupe.


LES RÉSEAUX PROFESSIONNELS :
Les +
Quand on est indépendant, on peut assez rapidement se perdre dans le quotidien de ses tâches et ne plus suivre avec attention le marché dans lequel on évolue. Personnellement, je suis dans le milieu de la communication et ce métier change de jour en jour. Il évolue perpétuellement, notamment au gré des innovations technologiques.
Ce type de réseau professionnel, grâce à ses conférences, ses formations, ses évènements… permet de se tenir informé de l’évolution de son marché.
De plus, quand on travaille seul, ce type de réseau peut également faire office de "collègues", il permet de ne plus être isolé. En effet, parfois on est face à une problématique et il peut être difficile de prendre le recul nécessaire pour trouver la solution mais avec les réseaux professionnels, on peut en discuter lors d’une soirée de réseautage et ces discussions peuvent naturellement amener à une solution.
Autre avantage, le ticket d’entrée, souvent beaucoup plus accessible que les réseaux d’affaires !
Enfin, ajouter « Membre du réseau … » sur sa carte de visite peut rassurer certains annonceurs et lever un des freins à travailler avec un indépendant.

Les –
Ces réseaux n’apportent que très rarement du business, le but de ces clubs étant avant tout le partage et les échanges plus que l’apport d’affaires.

Pour ma part, j’ai rejoint le réseau Place de la communication, dédié à la communication, au marketing et au digital dans la région hauts-de-France, j’ai choisi ce réseau professionnel pour toutes les raisons évoquées ci-dessus mais je n’exclue pas, par la suite, de rejoindre également un réseau d’affaires type BNI.

Avant de commencer, un petit rappel des définitions.

Définition du SEO ou référencement naturel en français : il s’agit d’actions mises en place visant à positionner un site web ou un blog en première position sur les pages de recherches. Plus simplement, si le SEO est bien mis en place, dès que les internautes taperont les mots clés de votre activité, vous apparaitrez dans les premières pages des moteurs de recherche type google, écosia, Qwant

Définition des relations presse, aujourd’hui souvent rebaptisées réputation et eRéputation : il s’agit d’actions mises en place visant à obtenir de la visibilité (articles, reportages…) dans les médias traditionnels (radio, TV, magazines...) et les nouveaux médias (blog, réseaux sociaux…). Plus simplement, si les relations presse sont bien réalisées, on parlera de votre entreprise à la télévision, à la radio, dans les magazines et les blogueurs et autres instagrameurs, youtubeurs… parleront également de vous !

Dans le monde de la communication, ce sont deux métiers bien distincts POURTANT tellement complémentaires !

Mais alors qui peut aider qui ?
Et bien les relations presse peuvent s’avérer être un excellent support du SEO !
En effet, il existe de nombreux moyens pour faire remonter un site dans les moteurs de recherche : un contenu rédactionnel conséquent et varié, des balises et méta descriptions soignées, un maillage interne efficace… mais aussi les backlinks, autrement dit, des liens sur des sites qui renvoient vers le vôtre !
C’est sur ce point que les RP et surtout, les eRP entrent en action !
Et oui, une bonne campagne d’eRéputation va permettre d’avoir de nombreux articles ou mentions dans des blogs, sur des réseaux sociaux… En effet, tous ces influenceurs qui vont parler de votre marque vont mettre un lien qui va pointer vers votre site.
Et tous ces liens vont aider à rendre votre site populaire, et la popularité d’un site est un critère fortement pris en compte par google et les autres moteurs de recherche, le backlink étant considéré comme un « vote ».

Alors n’attendez plus pour mettre en place une campagne d’eRéputation, Contactez-moi !

Avant de détailler les différents types d’influenceurs qui existent, petit rappel de la définition d’un influenceur, également appelé socionaute influent.
Un influenceur est une personne qui dispose d'un compte sur un média social et qui diffuse régulièrement du contenu (texte, vidéo…) à une communauté fidèle. Cette personne dispose d'un capital social élevé qui fait d'elle un prescripteur auprès de sa communauté.
Très prisés par les marques, les influenceurs permettent de créer une réelle relation de proximité et de confiance entre ces dernières et leurs clients. Passer par la voix des influenceurs leur permet également d’avoir plus de crédibilité, en effet, il est plus facile de croire les dires du youtubeur que l’on suit régulièrement plutôt qu’un acteur dans une publicité !

Comment s’y retrouver dans la jungle des influenceurs ?
Aujourd’hui, les avancées technologiques permettent à quiconque disposant d’un téléphone et d’une connexion internet de se prétendre « influenceur ». Alors comment s’y retrouver ?
Première solution, la plus évidente : le nombre de fans !
La logique veut que plus un youtubeur, instagrameur ou autre… a des fans, plus il est influent… et bien ce n’est pas forcément le meilleur indicateur ☺
Cet indicateur qui était vrai il y a encore peu ne l’est plus vraiment. Ce qu’il faut absolument regarder, c’est l’engagement de la communauté !

L’engagement de la communauté plus important que la taille de la communauté !
Les influenceurs ayant de nombreux fans mais peu de likes, partages, commentaires… apportent moins à des marques en terme de visibilité et de transformation de prospects en clients, qu’un influenceur avec une petite communauté mais très active.

Comment catégoriser les influenceurs ?
Les chiffres ci-dessous font souvent foi dans la profession.
- Le nano-influenceur : moins de 1 000 abonnés
- Le micro-influenceur : entre 1 000 et 150 000 abonnés
- Le macro-influenceur : plus de 150 000 abonnés
On parle aussi parfois de méga-influenceurs pour ceux qui ont plus de 500 000 abonnés.

Comment choisir le type d’influenceur qui va représenter une marque ?
Avant tout, bien évidemment, choisir un influenceur dans son domaine d’activité (beauté, luxe, voyage, lifestyle…).
Après, entre les différents types d’influenceurs, il faudra prendre en compte différents critères :

- L’objectif de la campagne d’e-réputation : faire connaître sa marque ? Accompagner son lancement ? Annoncer un événement ? Elargir sa cible ? Soigner sa réputation ? …
Toucher une cible BtoB ou BtoC ?
En fonction de l’objectif, il conviendra de choisir, soit un influenceur de masse, soit un influenceur plus confidentiel.

- Le budget : Il existe 3 grandes catégories d'influenceurs : ceux qui demandent une contrepartie financière, ceux qui demandent une contrepartie en nature, en avantages et ceux qui ne demandent rien.
Pour les influenceurs qui demandent une contrepartie financière : certains vont vouloir de petites sommes, là ou d'autres vont en demander de plus importantes.
Une deuxième catégorie d'influenceurs va juste demander à pouvoir garder les produits ou de pouvoir les offrir à leurs fans ou, dans le cadre d’un service, d’avoir un code promo à offrir à ces derniers.
Enfin, certains, avec une âme journalistique prononcée, ne demandent pas de contrepartie et n’écrivent que s’ils sont vraiment convaincus par le produit ou service de la marque.
Ces critères, vous l'aurez compris, sont généralement liés à la taille de la communauté, un macro-influenceur, demandera un budget conséquent à l’inverse d’un nano-influenceur.

Ce sont là les deux principaux critères qui vont permettre de savoir vers quel type de socionautes se tourner. Après, d’autres critères rentrent également en ligne de compte tels que sa réputation, les marques avec lesquelles il a déjà collaboré, son univers, sa cible, l’engagement de ses fans…

En résumé, ce qu’il est primordial de retenir c’est qu’il faut avant tout accorder de l’importance à l’engagement de la communauté plutôt qu’à sa taille ;)

Cet article vous a donné envie de mettre en place une campagne d’e-réputation auprès des influenceurs ? Contactez-moi !

A lire également, un article sur le statut juridique des influenceurs.
Le persona est un personnage fictif qui sert à "matérialiser" son client type.
Il est très utile pour mettre en place des actions marketing et communication efficaces ! Il est également important pour les rédacteurs car il permet de mieux avoir en tête qui est son public, il est donc plus facile d'écrire en se représentant sa cible de manière si claire et imagée.

Cette infographie va donc vous aider à vous poser les bonnes questions qui vous permettront de créer votre persona.
A ce propos, pour qu'il soit encore plus efficace, n'hésitez pas à lui donner un prénom :)